03/03/2008

Le torrent …

Que serait la Suisse et surtout la montagne sans un torrent ? Je me devais donc d’en prévoir un. Vous avez déjà eu l’occasion de l’apercevoir lors de précédents articles. Ce WE, je me sentais « inspiré » … ;o)))

 

J’ai utilisé de la colle universelle transparente, plutôt qu’un produit spécifique … Je voulais voir, pendant la réalisation, l’effet de cette de la couche de colle. Un produit d’aspect blanchâtre qui devient transparent au séchage, ne m’attirait pas trop …J’ai peint le lit  du torrent en acrylique bleu foncé au centre et un peu plus clair sur les côtés. Une première fine couche avait déjà été apposée. J’ai peint  quelques traînées blanches directement sur cette première couche avec, encore et toujours, ma peinture acrylique, diluée pour qu’elle coule suffisamment à la manière de l’écume d’un torrent.. Une seconde et dernière couche de colle a été suffisante. Mais j’ai travaillé la surface de la colle pendant toute la phase de séchage, comme l’eau tourmentée d’un torrent de montagne. Au final et avant séchage complet, j’ai ajouté un peu de ouate très étirée.

 

Voici quelques photos du résultat. Les rives doivent encore être finalisées avec un peu de verdure.

IMG_0140_rszIMG_0136_rszIMG_0138_rsz

19/02/2008

La grange est finie !!

Le travail de patine fut assez long : 2 soirées. Comme pour la peinture de base, j’ai utilisé de la peinture acrylique Vallejo. Mais pour la patine, je la dilue très fort .

La toiture a d’abord été peinte en gris moyen (réf 992). J’ai ensuite rempli tous les joints d’un jus noir, qui a laissé des traces intéressantes sur les ardoises. Certaines taches ont été atténuées avec le gris de base. Avec un pinceau légèrement imbibé de couleur brune, j’ai tapoté ça et là, et pour terminer, les arêtes ont été passées au Dry Brush blanc.

Les murs ont été peints en blanc, et ensuite salis avec un mélange gris/brun bien dilué.

Le bois quant à lui a été patiné en 3 étapes. Apres la peinture de base brun foncé (Flat Earth réf 983), j’ai passé un jus gris/brun selon mon inspiration, et les photos dont je disposais. Pour ce type de travail, je procède par petites zones. J’applique le jus à quelques endroits avec un pinceau n° 1 et ensuite avec un plus gros pinceau aux poils usés, j’étend et j’essuie ce jus par plusieurs coup dans le sens du bois. Il faut « tirer » la peinture pour qu’il n’y ait pas de zone de transition bien nette d’une teinte à l’autre. Il reste alors une trace très légère, trop légère même parfois et il faut repasser plusieurs fois jusqu’au résultat désiré. Le brun foncé et le gris donnaient déjà un bel aspect, mais assez terne. J’ai donc appliqué une nouvelle fois la technique du jus, avec cette fois, un brun plus chaud (Burnt Umber réf 941) 

 

Voilà, il me reste à la mettre  en place sur le module … ;o))

IMG_0117_rszIMG_0119_rszIMG_0120_rszIMG_0121_rsz 

28/01/2008

Ballastage

Ce  WE  j’ai juste ballasté la voie du module ….. voici mon matériel pour ce travail. Comme vous pouvez le constater, avant de ballaster, il faut avoir un bon rhume … ;o)))

Le lit du torrent a été peint …. Très foncé, légèrement bleuté sur le dessus et plutôt verdâtre dans la partie basse …. On verra par la suite si ce choix est judicieux, car dans ce domaine, je n’ai aucune expérience !!

 

IMG_0075_rszIMG_0076_rsz